Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

blog-expert-public.jpg

 

Recherche

3 novembre 2007 6 03 /11 /novembre /2007 00:07
Pour la seizième fois consécutive, comme chaque année, le vote de l'assemblée générale de l'ONU, le 30 octobre 2007, a révélé l'absurdité de la position états-unienne sur Cuba. 184 pays (un record cette fois-ci) ont voté pour la condamnation de cet embargo. Seuls ont voté contre les Etats Unis, Israel, les Iles Marshall et Palau (http://www.granma.cu/espanol/2007/octubre/mar30/condena-e.html). L’embargo imposé par les États-Unis depuis 50 ans à Cuba a infligé à l’île des dégâts dont le montant cumulé est désormais estimé à 89 milliards de dollars, dont 1,4 milliard de dollars rien que pour le commerce extérieur l’an dernier (soit près de la moitié du montant des exportations - cf http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89conomie_de_Cuba) . L'ONU publie dans un communiqué les explications de vote à l'Assemblée générale. La plupart des pays du Tiers-monde condamnent l'embargo américain en raison du principe de non-ingérence dans les affaires intérieures des Etats, l'Union européenne et l'Australie, elles, mettent surtout en avant le préjudice commercial que leur cause la loi Helms Burton (http://www.un.org/News/fr-press/docs/2007/AG10649.doc.htm). Cuba est une affaire de politique intérieure pour les Etats-Unis compte tenu du poids démographique et financier, notamment en Floride, des exilés qui financent diverses campagnes électorales (en particulier le clan Bacardi - http://users.skynet.be/roger.romain/bacardilerhumquipue_28_10_2003.htm). 125px-Flag-of-Cuba-svg.png

Partager cet article

Repost 0

commentaires