Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

blog-expert-public.jpg

 

Recherche

10 novembre 2011 4 10 /11 /novembre /2011 16:18

nicaragua.pngLe président sortant Daniel Ortega a remporté dimanche dernier les élections présidentielles à uns eul tour au Nicaragua avec 62,66 % des voix, un score qui a confirmé l'adhésion populaire relevée dès le début de la campagne électorale.

 

Comme l'a noté le journaliste Maurice Lemoine, toujours aussi peu respectueuse de la démocratie, la droite de ce pays conteste les résultats de ces élections. "L’opposition, écrit-il, annonce ne pas reconnaître le triomphe sandiniste. D’après elle – et nombre d’observateurs –, M. Ortega n’avait pas le droit de se représenter à la présidence, l’article 147 de la Constitution interdisant deux mandats successifs. C’est oublier que, en octobre 2009, la Salle constitutionnelle de la Cour suprême de justice (CSJ) a déclaré cet article inapplicable – tout comme les instances similaires l’avaient fait en Colombie, permettant la réélection du « très contesté » Álvaro Uribe, et au Costa Rica, sans que nul n’y trouve à redire, en faveur du « très consensuel » Óscar Arias".

 

Une fois de plus l'opposition trouve des soutiens à l'étranger. Le Canada qui mène une politique de plus en plus dure dans les conflits impériaux en Afghanistan et en Libye par exemple, a accusé le gouvernement d'avoir entâché ce scrutin de fraude et assure préparer une riposte au niveau de l'Organisation des Etats Américains (OEA). La très conservatrice secrétaire d'Etat canadienne aux affaires américaines Diane Ablonczy a rencontré à ce sujet le secrétaire général de cette Organisation, José Miguel Insulza, à Washington en début de semaine.

 

Daniel Ortega a reçu les féliciations de la plupart des chefs d'Etat d'Amérique latine et de son allié russe M. Medvedev.

 

DC

Partager cet article

Repost 0

commentaires