Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

blog-expert-public.jpg

 

Recherche

13 septembre 2014 6 13 /09 /septembre /2014 14:27

b52.jpgL'Observatoire syrien pour les droits de l'homme a indiqué vendredi que EEIL (Etat islamique en Irak et au Levant) et d'autres factions rebelles importants , y compris à la fois des mouvements islamistes et «modérés» (appellation conventionnelle des islamistes non liés à EEIL ou à Al Qaida en Irak et en Syrie), ont signé un pacte de non-agression mutuelle dans une banlieue de Damas.

 

Dans The Independent avant-hier Patrick Cockburn explique pourquoi les sunnites irakiens vont faire bloc avec EEIL, que pourtant ils n'aiment pas, simplement par peur de la brutalité du gouvernement à dominante chiite de Bagdad et du gouvernement d'Assad en Syrie et des milices qu'ils emploient. La seule solution, note Cockburn, aurait été qu'Assad puisse négocier avec les sunnites "modérés" pour éviter qu'ils ne fassent bloc avec EEIL. Le problème est que Washington a dynamité ces négociations à Genève en plaçant le départ d'Assad comme préalable.

obama

Aujourd'hui Washington ne pourrait qu'empêcher de prendre Irbil au Kurdistan, Bagdad, ou encore Hama ou Alep (du côté syrien). Mais selon Cockburn, les forces gouvernementales au sol sont incapables de prendre réellement des villes sunnites compte tenu du ralliement des "modérés" à EEIL. Seul un processus politique ralliant durablement les sunnites "modérés" aux gouvernements de Damas et de Bagdad pourrait isoler EEIL.

 

Un mail reçu par Cockburn le 11 septembre à propos du bombardement gouvernemental de Moussoul explique pourquoi les sunnites vont continuer de rejoindre massivement EEIL.

 

"Le bombardement a été effectué par le gouvernement. Les frappes aériennes ont porté sur les quartiers entièrement habités par des civils. Peut-être voulaient-ils cibler deux bases d'EEIL. Mais aucun bombardement n'a trouvé sa cible. Une cible a été une maison reliée à une église où des hommes d'EEIL vivent. Elle est à côté du générateur du quartier et environ à 200-300 mètres de notre maison.

 

Le bombardement a touché des civils uniquement et démoli le générateur. Maintenant, nous n'avons plus d'électricité depuis hier soir et je vous écris avec un dispositif portable dans la maison de ma sœur, qui est vide.

 

Le bombardement du gouvernement n'a frappé aucun  des hommes d'EIIL. Mais maintenant, je viens d'entendre un parent qui est venu nous rendre visite pour voir comment nous allions après le bombardement de cette  terrible nuit. Il dit qu'à cause de ce bombardement, les jeunes rejoignent EEIL par dizaines voire par centaines, car cela augmente la haine envers le gouvernement, qui ne se soucie pas de nous qui nous tue et nous cible en tant que sunnites.

 

Les forces gouvernementales sont allées à Amerli, un village chiite, entouré par des dizaines de villages sunnites, bien qu'Amerli n'ait jamais été pris par EEIL. Les milices gouvernementales ont attaqué les villages sunnites voisins, tuant des centaines de gens, avec l'aide des frappes aériennes américaines."

 

En France JL Mélenchon, et Dominique de Villepin  se sont prononcés contre la participation de la France à une coalition derrière les Etats-Unis en Irak. Pierre Laurent du PCF et Valérie Pécresse de l'UMP entre autres ont demandé qu'une résolution de l'ONU à titre préalable valide l'ingérence. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Atlasaltern - dans Proche-Orient
commenter cet article

commentaires