Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

blog-expert-public.jpg

 

Recherche

19 juin 2007 2 19 /06 /juin /2007 11:13

Comme elle le fait pratiquement chaque année (voir par exemple http://www.interet-general.info/article.php3?id_article=453), Christine Chanet, représentante spéciale pour Cuba du Haut commissaire de l’ONU aux droits de l’homme, a présenté au Conseil des droits de l'homme des Nations-Unies (auparavant c'était devant la Commission des droits de l'homme récemment remaniée) un rapport hostile au gouvernement cubain, accusé de maintenir en détention arbitraire des opposants (environ 80, selon Mme Chanet dont beaucoup en réalité travaillaient pour des officines subventionnées par les Etats-Unis et l'Europe) - http://www.unhchr.ch/huricane/huricane.nsf/newsroomfrench.

Mme Chanet est une juriste française championne de l'ingérence judiciaire occidentale dans le tiers-monde (http://perso.orange.fr/joel.donnet/Articl66.htm). Elle travaille sous l'autorité de Louise Arbour, ex procureur général du tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie qui, dans les années 1990, avait entretenu un climat anti-serbe dans l'opinion publique pour légitimer l'ingérence occidentale dans les Balkans.

Les rapports successifs de Christine Chanet (qui n'a jamais pu enquêter sur l'île, où elle est personna non grata) ont souvent été critiqués par les délégations non-occidentales (http://archquo.nouvelobs.com/cgi/articles?ad=etranger/20050414.OBS4024.html&host=http://permanent.nouvelobs.com/). Cette année, la levée de bouclier face à l'anti-castrisme de la représentante a été très majoritaire. La Russie, l'Inde, l'Indonésie, la République démocratique populaire de Corée, l'Algérie, la Syrie, le Soudan, la Malaisie, la Libye, l'Angola, le Zimbabwe, le Bangladesh, la Bielorussie, le Pakistan, l'Ouzbekistan, le Sri Lanka, le Nicaragua, le Venezuela, le Vietnam, l'Equateur, l'Iran, la Bolivie, la Chine et l' Afrique du Sud se sont exprimés successivement par la voix de leurs représentants le 12 juin dans un sens défavorable à Mme Chanel soit pour critiquer son rapport soit pour demander que prennent fin les mandats spécifiques par pays tels que celui que détient Mme Chanet pour Cuba et qui visent à stigmatiser les opposants à l'impérialisme occidental. "Nous porterons bientôt un toast avec nos amis cubains, dès que ces mandats politiques et sélectifs auront pris fin, et  nous chanterons Guantanamera" a déclaré le réprésentant de la Palestine à la tribune, provoquant le rire dans cette assemblée habituellement très sérieuse (http://members5.boardhost.com/medialens/msg/1181916464.html). Le représentant du Soudan a félicité Cuba pour sa politique de santé et d'éducation, celui du Sri Lanka a salué l'engagement militaire cubain contre l'apartheid dans les années 1970-80 en rappelant que Nelson Mandela n'aurait pas été libéré sans cet engagement. De nombreuses délégations ont par la même occasion dénoncé l'embargo états-unien dont Cuba est victime. Seules les délégations occidentales (Etats-Unis, Canada et Allemagne au nom de l'Union européenne) ont clairement soutenu le rapport de Mme Chanet sans remettre en cause son mandat (http://www.unhchr.ch/huricane/huricane.nsf/newsroomfrench).

La grande presse occidentale évidemment n'a pas dit un mot de cette séance du Conseil des droits de l'homme des Nations-Unies. Elle n'a évoqué que l'issue finale des débats le 19 juin.

Le 18 juin peu avant minuit, et à deux doigts de la clôture de la session, un accord est intervenu, à l'initiative du Mexique, entre le bloc occidental partisan du statu quo, et les non-alignés alliés à la Russie et à la Chine, qui souhaitaient la disparition des mandats d'experts par pays. Le Conseil a supprimé les experts des droits de l'homme sur Cuba et la Biélorussie, ce qui signifie que ces pays ne feront plus l'objet de rapports annuels stigmatisants de la part de l'ONU laquelle devrait désormais en priorité inspecter les pays membres du Conseil (AFP - http://cf.news.yahoo.com/s/afp/070619/monde/onu_conseil_droitshomme_4 et http://www.la-croix.com/afp.static/pages/070618060156.w5qtt56d ). Les officines occidentales comme Human Rights Watch (voir une analyse documentée des liens de cette organisation avec l'Establishment américain sur http://web.inter.nl.net/users/Paul.Treanor/HRW.html ) se sont indignées. La chancellerie cubaine a salué "une victoire historique dans la lutte de notre peuple pour faire prévaloir la justice et mettre fin à la manoeuvre anti-cubaine conçue par les Etats-Unis" (http://larepublica.es/spip.php?article5875 ).

Partager cet article

Repost 0

commentaires