Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

blog-expert-public.jpg

 

Recherche

14 février 2014 5 14 /02 /février /2014 16:38

Le gouvernement kényan a accusé jeudi l'Agence américaine pour le développement (USAID) de chercher à le renverser, par le financement de manifestations antigouvernementales. Mardi quelques centaines de manifestants se sont réunis au parc Uhuru de Nairobi à l'appel du  réverand prebytérien Timothy Njoya, du chanteur Boniface Mwangi et du musicien Eric Wainaina et ont été dispersés par des gaz lacrymogènes jeudi alors qu'ils prenaient le chemin du Parlement.

 

Njoya, diplômé de l'université Princeton (USA) en 1976  a été un défenseur connu du multpartisme sous le régime de parti unique avant 1992. Le chanteur Mwangui avait déjà été accusé en octobre 2013 de collaborer à des projets lucratifs d'USAID.

 

Les relations entre Nairobi et Washington sont en crise depuis l'élection à la tête du pays, en mars 2013, du président Uhuru Kenyatta et du vice-président William Ruto, tous deux inculpés de crimes contre l'humanité par la Cour pénale internationale (CPI) pour leur implication présumée dans les violences post-électorales meurtrières de fin 2007-début 2008.

 

L'agence USAID est aussi accusée d'influencer le procès devant la CPI. Lundi David Kiarie Kibe, qui a été cité pour témoigner contre le vice-président William Ruto et le journalisteJoshua Arap Sang  s'est rétracté . Le témoin a indiqué qu'il a rencontré à ce sujet des responsables de l'USAID, les enquêteurs de la CPI et les fonctionnaires de l'unité de protection des victimes à diverses dates entre Juin 2012 et Août de l'année dernière (Dailynation). Huit jours plus tôt l'avocat Karim Khan a accusé diverses ONG dont Kalenjin Youth Alliance (KaYA), Good Samaritan International et Anti-Torture Campaign Network d'être payées par USAID pour recruter et corrompre des témoins contre Ruto.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires