Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

blog-expert-public.jpg

 

Recherche

16 janvier 2010 6 16 /01 /janvier /2010 14:51
Après qu'un étudiant nigérian, qui dit avoir été entraîné au Yémen (le Yémen a reconnu sa présence sur sn territoire il y a peu), ait tenté le 25 décembre dernier de faire sauter un avion américain, le président Obama a annoncé son intention de bombarder des objectifs au Yémen.
petraeus.jpg
Mais des interrogations se développent autour des intentions véritables des Etats-Unis dans ce pays.

Le Yémen est, comme l'Afghanistan, un pays montagneux qui se prête à des actions de guérilla. Il compte une minorité chiite opprimée de près de 45 % de la population dont certains combattants s'inspirent du Hezbollah libanais, ce qui menace d'effet domino le sultanat pro-occidental d'Oman ibadite, et l'Arabie Saoudite, en phase de succession dynastique. Un article du Socialist Worker montrait récemment comment la stratégie occidentale avait abouti à laisser se développer à la fois des rebellions sunnites et chiites dans ce pays (alors qu'à l'époque de Nasser les chiites avaient été les alliés des Occidentaux), et comment l'Arabie saoudite était maintenant chargée de réprimer les Chiites au nord du yémen, quand les USA réprimeraient les sunnites du sud réputés sympathisants d'Al Qaida, avec dans les deux cas un gros risque d'échec militaire.

Dans un article récent d'Asiatimes, M K Bhadrakumar, diplomate indien, rappelle qu'il y a un an, le président yéménite, Ali Abdallah Saleh, faisait une révélation fracassante : les forces de sécurité de son pays avaient appréhendé un groupe d’islamistes liés aux forces des services secrets israéliens, signe de leur activité intense dans la région.

Il observe qu'en intervenant au Yémen, les Etats-Unis empêchent les Russes de reprendre leur base d'Aden (dans l'ex-Yémen du Sud à l'époque soviétique), et renforcent leur contrôle des routes commerciales vers l'Asie (surtout vers la Chine, ce qui est un moyen de contrecarrer les intérêts commerciaux de ce pays). Ils se dotent aussi d'une base supplémentaire pour pouvoir attaquer l'Iran.

Pour M K Bhadrakumar, il se joue là un renforcement l'alliance israélo-américano-indienne pour le contrôle de l'Océan indien (l'Inde a d'ailleurs renforcé sa présence militaire au large d'Oman). On rappellera à ce propos que l'OTAN pour la première fois de son histoire s'est dotée en 2008 d'une présence dans l'Océan indien au large de la Somalie.

70 % des Américains seraient favorables à l'envoi de troupes au Yémen alors pourtant que le gouvernement yéménite a clairement affirmé qu'il n'accepterait que des opérations aériennes, et que chacun s'accorde à voir dans le relief du Yémen un piège parfait pour les troupes américaines. A la demande du gouvernement américain, malgré sa pauvreté, le gouvernement yéménite doit assumer une campagne militaire et a massé ses troupes dans la région montagneuse de Mareb. En juillet, la même opération militaire dans cette région n'avait rien donné. Le gouvernement yéménite estime qu'il lutterait plus efficacement contre l'intégrisme islamiste en construisant des écoles, mais aucune aide consistante ne lui a jamais été donnée pour cela.

F. Delorca

Partager cet article

Repost 0
Published by Atlasaltern - dans Proche-Orient
commenter cet article

commentaires