Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

blog-expert-public.jpg

 

Recherche

3 septembre 2014 3 03 /09 /septembre /2014 00:30

Au Kérala (sud de l'Inde), après l'assassinat du militant de l'organisation historique d'extrême-droite Rashtriya Swayamsevak Sangh (Organisation volontaire nationale, dont un membre avait assassiné Gandhi), E. Manoj (42 ans), le BJP (Parti nationaliste hindou au pouvoir à Dehli) a accusé le Parti communiste (CPI-M) d'être derrière ce meurtre et a demandé aux autorités locales de faire en sorte que cela ne puisse plus se reproduire. Le député communiste Sakho a répliqué que les heurts entre communistes et RSS étaient fréquents dans cet Etat.

 

Dans un communiqué le 18 avril, le PC du Kérala avait dénoncé l'augmentation de la criminalité dans l'Etat du Kérala, notamment l'assassinat de plusieurs centaines de femmes, et les meurtres politiques contre les militants de gauche, avec la complicité des forces de police de droite.

 

L'Etat du Kerala, qui a été souvent dirigé par le parti communiste en alternance avec d'autres partis, est gouverné depuis 2011 par le Front démocratique uni (centriste), auquel le secrétaire d'Etat de l'ONu Ban Ki-Moon a rendu hommage en 2013.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Atlasaltern - dans Sous continent indien
commenter cet article

commentaires