Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

blog-expert-public.jpg

 

Recherche

13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 20:31

choumaly.jpgLe président laotien Choummaly Sayasone était en visite aujourd'hui à Moscou. "Les sociétés russes souhaitent collaborer avec le Laos dans les domaines les plus prometteurs: le secteur hydroénergétique, les télécommunications, la production et la transformation des ressources minières", a indiqué à cette occasion le premier ministre russe Vladimir Poutine. Déjà en ce moment plus de  7 000 étudiants laotiens font leurs études dans les universités russes (contre 4 700 étudiants laotiens au Vietnam, qui est pourtant un "pays frère" pour le Laos).

 

M. Sayasone a pour sa part noté que le Laos considérait la Russie comme "un ami de longue date", et qu'il appréciait la contribution du "peuple soviétique à la libération du Laos".  La citation est révélatrice de l'attachement des cadres du Parti révolutionnaire du peuple (LPRP), qui dirige le Laos, à l'héritage de l'époque soviétique. C'est sans doute aussi au nom de cet héritage que le président laotien était en visite en Corée du Nord le 23 septembre, juste après la rencontre de Kim Jong Il avec le président Medvedev. Le Laos entretient également des relations privilégiées avec Cuba et la Chine avec lesquelles il partage l'objectif de maintenir un système socialiste ouvert à la libre entreprise (en juin 2009, le président américain Obama a jugé que le Laos a "cessé d'être un pays marxiste-léniniste" et l'a retiré d'une liste noire des pays portant atteintes aux règles du commerce international, le pays envisage d'intégrer l'Organisation mondiale du commerce et a ouvert une petite bourse en janvier dernier, mais dépourvu d'industrie à part la fabrication d'électricité il n'a soumis à cotation pour l'instant que des organismes para-étatiques et ne devrait pas éveiller trop d'appétits capitalistes dans les années qui viennent selon les Agences de presse occidentales).

 

A l'ONU le Laos s'est fermement engagé en septembre dernier pour la reconnaissance de l'Etat palestinien et contre l'embargo américain sur Cuba. Néanmoins la latitude d'action du Laos reste des plus limitées. C'est un petit pays très pauvre (revenu par habitant 1 800 dollars par an, malgré une croissance assez dynamique) de 6,7 millions d'habitants (principalement des paysans) dont le développement est largement grevé par les munitions non explosées (UXO) que les Etats-Unis ont laissées sur son sol pendant la guerre du Vietnam. Environ un quart des villages laotiens sont touchés par ces bombes, mines, grenades etc soit 80 millions d'engins. Le Laos est le pays au mode qui a reçu le plus de bombes par tête d'habitants. Entre 1964 et 2008, 50 000 personnes au Laos sont mortes à cause de ces engins qui explosent accidentèlement, soit plus d'un millier par an.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires