Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

blog-expert-public.jpg

 

Recherche

17 avril 2013 3 17 /04 /avril /2013 10:49

Côte d'Ivoire-carteUn rapport du Secrétaire General l'Onu présenté Mardi au Conseil de sécurité recommande une réduction progressive des forces de l'Onuci en Côte d'Ivoire. Le président ivoirien Alassane Ouattara, qui ne laisse toujours pas la Cour pénale internationale juger ceux de ses partisans qui sont soupçonnés de crimes de guerre pendant les affrontements de 2011 (3 000 morts dans l'Ouest du pays), a réclamé mardi à l'ONU des drones pour surveiller sa frontière avec le Liberia (imatin.net).

 

Les partisans de l'ex-président Gbagbo en ce moment jugé par la CPI reprochent à A. Ouattara d'organiser de faux incidents dans l'Ouest du pays pour légitimer le refus d'une liberté provisoire pour Gbagbo et l'arrestation des opposants : "C’est ainsi que les 12, 21 et 23 mars, trois attaques sont enregistrées dans l’ouest du pays (Zilébly, Tiobly et Petit Guiglo,). Elles auraient provoqué la mort au front de … Oulaï Tarzan, un patriote notoire qui a fait les beaux jours des groupes d’autodéfense, même si ses proches ont saisi les médias pour affirmer qu’il est bel et bien vivant et qu’il n’a participé à aucune des attaques susvisées. [Le ministre de l'intérieur] Hambak s’y déplace quand même pour annoncer qu’il sait « qui … a financé et nous travaillons avec des pays voisins afin de les mettre aux arrêts ». Puis, c’est le commissariat du 17e arrondissement à Abidjan qui est mitraillé. Il n’en faut pas plus, pour que la presse proche du RDR fasse un lien entre les auteurs de ces attaques et les auteurs des assassinats de Directeurs Généraux(DG) courant mars 2013 ou encore se demande qui a intérêt à endeuiller la campagne pour les élections locales auxquelles le Front populaire ivoirien (FPI) a décidé de ne pas participer. Bref, le bouc-émissaire semble tout trouvé : les pro-Gbagbo.", peut-on lire dans Notre Voie du 16 avril.

 

Le régime repose sur une majorité élue avec seulement 36 % de participation aux élections législatives de décembre 2011.

Partager cet article

Repost 0

commentaires