Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

blog-expert-public.jpg

 

Recherche

18 décembre 2009 5 18 /12 /décembre /2009 14:37

Après l'annonce d'un plan de militarisation de la Colombie sous forme d'une création de 7 bases, l'Empire étatsunien a-t-il prévu d'encercler le Venezuela ? Selon Hugo Chavez depuis 2005 les patrouilles de porte-avions et navires de guerre dans les Antilles néerlandaises au large de Curaçao, à 65 km des côtes venezueliennes, n'ont cessé d'augmenter, et Washington aurait signé avec les Pays-Bas un accord pour la construction d'un port en eau profonde pour  compléter la "base d'opérations avancées"(Forward Operating Location). Selon sa conseillère  Eva Golinger les 200 000 habitants de Curaçao en 2005 ont assisté mécontents mais impuissants à la visite de plus de cent bateaux de guerre en une année, soit dix fois plus que les années précédentes, tandis que la base aérienne de l'île sert de tête de pont aux incursions dans l'espace aérien venezuelien. Auparavant le dispositif états-unien dans les Antilles s'appuyait surtout sur l'aéroport Reine Béatrix d'Aruba, sur l'île voisine, utilisé depuis 1999.
cible.jpg
Le 16 novembre dernier Helmin Wiels, leader du Parti Pueblo Soberano de Curaçao a demandé la fermeture de la base américaine de l'île en affirmant que Curaçao devait rester en de bons termes avec l'ensemble de ses voisins. Mais son appel a peu de chances d'être entendu. Pour faire accepter leur présence sur l'île et dans la région, et pour contrer les actions de solidarité des alliés du Venezuela dans les Caraïbes (dans le cadre de l'ALBA) les troupes américaines développent des programmes d'assistance humanitaire aux habitants de la zone, qui va selon les soldats jusqu'à repeindre des écoles. L'argument de la drogue reste majeur pour justifier l'ouverture de ces bases. Alors que le bail se termine cette année, le parlement néerlandais a autorisé son renouvellement à la fin du mois de mai dernier.

Partager cet article

Repost 0

commentaires