Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

blog-expert-public.jpg

 

Recherche

12 juin 2009 5 12 /06 /juin /2009 11:16
Depuis deux mois, l'Association interethnique de la Jungle péruvienne (AIDESEP) organise des protestations et blocus ponctuels de routes, oléoducs ou fleuves dans le nord-est amazonien du pays. Elle rejette des décrets-lois de 2007-08 du gouvernement qui permettent l'exploitation sauvage des ressources hydriques, forestières et minières.

Cette association dit représenter 65 groupes ethniques, réparties en 1300 communautés, soit 600 000 personnes.

Le 6 juin, le président social-démocrate défenseur du néo-libéralisme Alan Garcia a mené une sanglante répression au point de blocage de La Bragua.  Le ministre de la Défense Antero Flores Araoz avait 7 juin confirmé à l'AFP un bilan de 23 policiers et 11 indigènes tués, alourdi depuis d'un décès policier. Des sources indigènes ont fait état avec insistance depuis samedi d'un bilan bien plus lourd, notamment de victimes indiennes allant d'une douzaine à près de 30, mais de corps escamotés.

La veille les Indiens révoltés qui craignent d'être dépossédés de leurs terres avaient pris trente-huit policiers en otage.

Le Premier ministre péruvien Alan Yehude Simon devant une commission parlementaire s'en est pris lundi aux médias étrangers, accusés d'avoir déformé les faits, les chiffres, et indûment blâmé le gouvernement.  Le gouvernemnt péruvien, de plus en plus cripé, a aussi mis en cause le Venezuela et la Bolivie. Le chef de l'AIDESEP Alberto Pizango a demandé et obtenu l'asile politique à l'ambassade du Nicaragua. Mais ses suppléants Walter Kateguiri et Daisy Zapata ont annoncé une poursuite de la lutte.

La Coordinadora Andina de las Organizaciones Indígenas (CAOI) qui représente les Amérindiens des pays andins a annoncé sin intentition de traduire Alan Garcia devant la justice internationale.  Position soutenue en Espagne par Izquieda unida.

Première victoire pour l'AIDESEP, le Parlement du Pérou a suspendu mercredi le Décret 1090 dit "Loi forestière et de faune sylvestre", et un autre décret lié pour favoriser la reprise du dialogue.

Partager cet article

Repost 0

commentaires