Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

blog-expert-public.jpg

 

Recherche

11 février 2009 3 11 /02 /février /2009 17:37

Moscou vient de réactiver l'Organisation du traité de sécurité collective qui regroupe la Russie, la Biélorussie, et les ex-Républiques soviétiques d'Asie centrale.

Les pays membres de cette organisation sont tombés d'accord sur la création d'une Force collective de réaction rapide, Les troupes devraient être cantonnées en Russie, mais on n'exclut également pas l'utilisation de la base militaire de Manas, que les Américains seront obligés de quitter conformément à la décision du Kirghizstan. Les analystes politiques estiment que Moscou semble prêt à conclure de nouvelles ententes avec Washington en matière du transit du matériel de l'OTAN vers l'Afghanistan. Moscou espèrerait que la perte de Manas force les Etats-Unis à chercher un nouvel accord avec la Russie en matière de transit vers l'Afghanistan. (RIA Novosti 5 février) La Force collective de déploiement rapide de l'Organisation du Traité de sécurité collective (OTSC) sera aussi efficace que les troupes de l'OTAN, a déclaré à Moscou le président russe Dmitri Medvedev à l'issue du sommet de l'organisation.

Le renouveau de l’influence russe en Asie centrale contraste avec l’enlisement occidental.  Dans son discours prononcé devant la première promotion de l'Académie militaire de Kaboul, le trè pro-américain président afghan Hamid Karzaï a déclaré que, si les pays occidentaux n'accéléraient pas la mise en oeuvre du programme d'équipement des forces armées, "cela serait fait par d'autres pays". Tout le monde en a conclu qu’il pourrait s’agir de la Russie. Une délégation de hauts fonctionnaires civils et militaires d'Afghanistan se rendra prochainement dans la capitale russe. L'extension de la coopération entre l'Afghanistan et la Russie dans le domaine de la défense sera le principal sujet des négociations de Moscou. De 2002 à 2005, la Russie a fourni à l'armée afghane une assistance technico-militaire pour 200 millions de dollars. Ensuite, cette coopération s'est arrêtée. Selon RIA Novosti, « les Etats-Unis et l'OTAN n'ont pas beaucoup progressé non plus en sept ans d'"édification" de l'armée afghane. L'aviation et le matériel lourd y font défaut et, d'ailleurs, l'armée est loin d'atteindre le niveau requis pour devenir un garant de la stabilité à l'intérieur du pays ». Les choix pro-russes mais aussi pro-indiens de Karzaï déplaisent à Washington, mais ils sont peut-être aussi sa chance de survivre politiquement.


Le nouveau président des Etats-Unis Obama a désigné l’Afghanistan comme sa nouvelle priorité. Mais il ne cesse d’y enregistrer des revers. Alors que les USA bombardent les bases arrières au Pakistan sans l’autorisation de ce pays, les talibans ont fait sauter un pont métallique à l’Est de Peshawar de sorte que le commandant en chef des forces de l'OTAN en Afghanistan, le général John Craddock, a dû se résigner à ce que l'Alliance ne s'oppose pas à ce qu'individuellement des états membres s'arrangent avec l'Iran pour approvisionner leurs troupes en Afghanistan. Washington est objectivement de plus en plus dépendant aussi bien de la Russie que de l’Iran qui vient de lancer un satellite dans l’espace par ses propres moyens ce qui explique en partie une certaine décrispation du discours d’Obama en direction de ces deux pays.

Partager cet article

Repost 0
Published by Atlasaltern - dans Asie centrale
commenter cet article

commentaires