Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

blog-expert-public.jpg

 

Recherche

7 janvier 2008 1 07 /01 /janvier /2008 10:42
On a beaucoup parlé du Darfour et du Tchad... Mais aujourd'hui c'est aussi la partie occidentale du Sahel qui s'embrase dans un contexte de raréfaction de l'eau et d'appauvrissement économique. La multiplication des foyers de tension dans cette zone éveille des soupçons de manipulation de la part des puissances occidentales.

L'éditorialiste du quotidien algérien Al Watan du 7 janvier 2008, Amine Lofti, en fait la remarque : "L’apparition presque concomitante de mouvements de rébellion au Niger et au Mali, l’irruption violente du terrorisme armé en Mauritanie ne peuvent pas constituer en eux-mêmes des événements spontanés et sans liens entre eux tant ils relèvent d’une quasi unité d’espace et de temps. Cette déstabilisation à grande échelle, si elle tente de mettre à mal les pays du Sahel, n’est pas dénuée d’intentions malveillantes à l’égard de l’Algérie qui partage avec eux d’immenses frontières. La question se pose alors de savoir qui tire les ficelles sans tomber dans la psychose du complot ourdi. Il est à noter en effet que les troubles et les attentats terroristes surviennent au moment où des pays comme le Mali, le Niger et la Mauritanie s’engagent dans un processus de démocratisation de la vie politique dont nombre d’observateurs ont établi le bien-fondé."  "D’où viennent les armes et le matériel de guerre qui circulent dans le Sahel pour alimenter des rébellions ?" demande le journaliste, qui conclut : "Il convient de s’interroger aujourd’hui sur les implications géopolitiques et militaires de cette escalade que certains ne craignent pas (d'imputer) à une volonté de mainmise sur cette région de puissances étrangères, les Etats-Unis ne faisant pas mystère à cet égard (de leur intention) d’installer des bases dans la région de l’Afrique en s’appuyant sur le prétexte de la défendre. Ce qui reviendrait à une occupation militaire, notamment de pays du Sahel fragilisés par les conflits, qui ne s’embarrasserait même plus de cacher son nom. "  http://www.elwatan.com/spip.php?page=article&id_article=84196

FD

Partager cet article

Repost 0

commentaires