Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

blog-expert-public.jpg

 

Recherche

19 octobre 2007 5 19 /10 /octobre /2007 10:10

Les textes sur la "fascisation" des Etats-Unis depuis le Patriot Act ne manquent pas. Le dernier article en date est celui de Naomi Wolf sur le site de Michel Collon - http://www.michelcollon.info/articles.php?dateaccess=2007-10-13 17:28:14&log=invites. Tout cela si l'on en croit Paul Craig Roberts ancien sous-secrétaire au Trésor de Reagan pourrait être lié à l'influence dans les arcanes du pouvoir de la Federalist society, un groupe d'extrême droite admirateur de Carl Schmitt (http://www.solidariteetprogres.org/spip/article.php3?id_article=2053). paul-craig.jpg

Le même Paul Craig Roberts a accusé le président américain de préparer encore un durcissement du régime après la signature en juillet dernier d’une ordonnance spéciale, autorisant le ministre américain des Finances après consultation du chef du Pentagone et du secrétaire d’Etat américain, à arrêter n’importe quelle personne et à confisquer ses biens sur le territoire américain, si elle "présente une menace pour la stabilisation en Irak" (http://contreinfo.info/article.php3?id_article=1194 ). L'analyste militaire Daniel Ellsberg confirme ces affirmations (http://contreinfo.info/article.php3?id_article=1341).

Comme le Congrès, dominé par les démocrates (dont beaucoup comme Hillary Clinton doivent leur élection à l'AIPIAC) n'est guère déterminé à faire obstacle à l'Exécutif,  ces analystes comptent sur une réaction vigoureuse de l'armée pour modérer cette tendance. Il est vrai que celle-ci a été passablement malmenée par les choix "déraisonnable" du Pentagone sous la férule des néo-conservateurs et de Rumsfeld.

william-fallon-01.jpgSi l'on en croit un article récent du groupe Comaguer, les CENTCOM successifs (commandants de la zone Europe-Proche-Orient) se sont ouvertement opposés à une intervention en Iran et les responsables de l'occupation de l'Irak que Rumsfeld a "mouillés" dans l'affaire des tortures, commencent à vider leur sac (http://mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=7104).

Un des aspects les plus singuliers de la résistance militaire pourrait avoir été constaté le mois dernier. Six missiles de croisières AGM-129 armés de têtes nucléaires W80-1 ont été transportés de la base de l’US Air Force de Minot, dans le Dakota du nord, à celle de Barksdale, en Louisiane, et sont restés 10 heures sur le tarmac, sans que personne ne s’en aperçoive. La grande presse presse a fait état d'une erreur technique. Le journaliste ancien officier de l'US Navy Wayne Madsen, lui, croit savoir "de sources du renseignement US et étrangères " que la perte de ces missiles serait due à une rebellion interne à l'US Air force. Selon lui, ces missiles devaient servir pour une attaque US contre l’Iran à l’aide d’armes nucléaires et conventionnelles. L'offensive devait coïncider avec l’attaque aérienne israélienne du 6 septembre contre une installation syrienne que les sources occidentales accusent d'être nucléaire à Dayr az-Zwar, près du village de Tal Abyad, au nord de la Syrie, près de la frontière turque. L’attaque d’Israël, qui avait pour nom de code OPERATION ORCHARD, devait fournir aux USA une raison pour frapper l’Iran, du fait des représailles qu'elle ne manquerait pas de provoquer. L’assaut de propagande néo-conservatrice dans la presse devait dénoncer la coopération des trois États restants de l’« axe du mal » de George Bush — la Syrie, l’Iran, et la Corée du Nord — pour justifier une attaque israélienne soutenue contre la Syrie et une attaque massive des militaires US contre l’Iran. Cette opération était liée au PROJECT CHECKMATE (projet échec et mat) classé hautement confidentiel du Pentagone, un programme compartimenté de l’US Air Force consacré à un plan d’attaque de l’Iran depuis juin 2007 piloté par le vice-président Dick Cheney. Un membre anonyme de l’Air Force aurait ébruité l’affaire dans Military Times le 5 septembre, la veille de l'attaque israëlienne sur la présumée installation nucléaire en Syrie et de l’attaque simultanée des USA contre l’Iran. La fuite dans les médias d’informations classées confidentielles sur la disposition ou le mouvement des armes nucléaires est elle-même sans précédent. (http://earthboppin.net/talkshop/national/messages/59386.htmlhttp://iro-dissidence.blog.fr/2007/10/03/apocalypse_now~3076741 et http://eldib.wordpress.com/2007/10/02/lair-force-a-refuse-demmener-en-avion-des-armes-sur-le-theatre-du-moyen-orient/). Des informations à prendre cependant avec toutes les précautions d'usage...

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires